Un cerveau pour changer - Richard Bandler

Publié le par Mylène Grenier

Comment en suis-je arrivée à lire ça ?

Cette année, j'ai commencé un parcours de formation en PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Lors de la première session, j'ai noté certains ouvrages qui pouvaient compléter mes connaissances. "Un cerveau pour changer" faisait partie du lot. Je l'ai sélectionné parce qu'il a été écrit par l'un des fondateurs de la PNL, Richard Bandler.

Comment s'est passée ma lecture ?

Il s'agit d'un livre de poche. J'ai donc pensé que j'allais le lire en quelques jours. Finalement, cela m'a pris près d'un mois non pas parce que le texte est compliqué ou les notions abordées difficiles (j'ai validé le niveau praticien PNL en juin dernier), mais parce que je l'ai expérimenté. Je m'explique.

J'ai commencé ma lecture comme d'habitude, avec mon crayon gris pour souligner les passages jugés intéressants. De nombreux paragraphes ont attiré mon attention et j'ai dû interrompre ma lecture pour y réfléchir, prendre des notes, les rapprocher de celles prises durant ma formation.

Par ailleurs, le livre est une retranscription de séminaires donnés par Richard Bandler. Il propose donc à ses stagiaires de réaliser des expériences pour comprendre le fonctionnement de leur cerveau. J'ai pris le temps d'effectuer les exercices proposés et de faire mes propres constats.

Finalement

Cette lecture s'est transformée en expérience. Il s'agit d'un petit ouvrage, mais au contenu riche. Je pense le relire dans quelques semaines sous un angle différent, celui de l'analyse des techniques, outils et protocoles utilisés par Richard Bandler lors de ses expériences.

Et les citations alors ?

J'ai l'habitude de publier des passages de mes lectures. Le problème avec ce livre est de deux ordres :

  1. Déconnectées du contexte, les citations peuvent être mal comprises ;

  2. Il y en a tellement et elles sont parfois si longues qu'elles dépassent largement le cadre des 10 % autorisés par la loi.

Je ne vous propose donc que ce passage qui introduit la postface du livre :

"Un indice est déterminant lorsqu'une personne connaît la PNL.
Ce n'est pas un ensemble de techniques, c'est une attitude.
Elle est liée à la curiosité, au fait de vouloir connaître les choses, de vouloir être capable de les influencer et de les influencer d'une manière qui en vaille la peine."

 

Un cerveau pour changer - Richard Bandler

Publié dans lecture, PNL, developpement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article