Blog et écriture formative : Marine

Publié le par Mylène Grenier

Cette fois-ci, je vous propose les textes bruts rédigés par Marine. Ainsi, vous pourrez vous mettre dans la peau des staigiares ayant participé à l'expérience. Si vous souhaitez apporter vos commentaires, merci de respecter les consignes.

La première participation de Marine

Le travail en équipe est le fait d’œuvrer à plusieurs dans un même but pour favoriser le bien-être des personnes hospitalisées. Cela permet d’optimiser notre prise en charge. Ce dispositif peut avoir des aspects tant positifs que négatifs.

Le premier avantage du travail en équipe est de pouvoir assurer sa mission en étant entouré perpétuellement. Il y a toujours la possibilité de pouvoir discuter ensemble en cas d’incident ainsi que de se soutenir. Par exemple lors de la prise en charge d’un patient en fin de vie, l’échange est primordial dans l’équipe si l’on ne veut pas se laisser submerger par le coté émotionnel.

Cela permet également d’avoir différents points de vue sur ce que l’on voit et de prendre de la distance par rapport à ce que l’on peut parfois ressentir. En effet chacun n’interprète pas les choses de la même manière.

Nous avons aussi la possibilité de nous entraider en cas de difficultés avec un patient. Nous pouvons demander de l’aide ou passer le relai à un collègue lorsque nous sentons que notre prise en charge n’est plus optimale. Parfois nous n’arrivons pas à comprendre les attentes ou les désirs de la personne. Dans ce genre de cas, il est bénéfique de pouvoir demander à quelqu’un d’intervenir.

De plus exercer aux seins d’équipes pluridisciplinaires est une chance de pouvoir réunir les compétences de différents professionnels autour d’une mission commune.

Travailler au sein d’une équipe n’est pas tous les jours choses aisées. La transmission des informations en est le principal problème. N’étant pas quotidiennement auprès des patients, il faut s’assurer que le professionnel qui prendra notre suite aura toutes les informations nécessaires. Nos collègues doivent être informés de nos remarques et de nos observations car tout ce que l’on ne dit pas n’est pas transmis.

Il est également difficile de travailler avec tout le monde à cause des caractères de chacun. Nos collègues ne travaillent pas forcément comme nous. Chacun ne s’organise pas de la même manière, il faut accepter que l’autre ne procède pas comme nous.

Pour conclure travailler en équipe c’est savoir s’adapter à tout type de situations et de professionnels.

La seconde

Parfois, il arrive que l’on tombe sur une œuvre qui nous touche particulièrement. Nous pouvons être bouleversé par un livre, un film, un tableau ou encore une chanson. Aujourd’hui j’ai choisi de vous faire découvrir les œuvres de la photographe Anne Geddes.

J’ai choisi de vous parler du recueil de photographies « le jardin des fées ». Sur la première page de l’album on peut voir un petit papillon jaune sur un fond violet mais quand on regarde plus attentivement, on s’aperçoit en réalité que dans l’insecte se cache en fait un petit nourrisson.

Ce livre est composé de mises en scènes d’enfants et plus particulièrement de bébés dans des jardins ou au milieu de fleurs. Au fil des pages, on peut voir des petites filles déguisées en fées ou en hortensia et des petits garçons en pastèques ou en hérisson. Ce recueil d’environ 150 photos est très coloré et très joyeux. On y trouve aussi quelques citations concernant les fleurs, les plantes et les saisons telles que le printemps et l’automne. Des auditions géantes ont été organisées pour sélectionner les enfants qui font partis de cet album et qui ont entre deux jours et cinq ans.

La photo que je préfère s’intitule la fée des bois. Sur la page de gauche on peut lire la citation : « Dans les calmes recoins du jardin, la Nature pourvoit aux besoins des siens ». Sur la page de droite on voit un bébé avec deux petites ailes orangées, vêtu d’un bonnet et d’un jupon couleur ivoire. Il s’agit d’une petite fille qui se prénomme Sophie. L’enfant est endormi à plat ventre sur une vieille souche polie par les années. Son visage est reposé et la fillette a l’air calme et sereine. Sa tête repose sur sa main gauche et ses pieds sont repliés sous son derrière. Tout autour il y a un tapis de feuilles mortes dans les tons d’orange et de marron indiquant que nous sommes en automne.

Si j’ai choisi cette œuvre, c’est avant tout pour vous faire découvrir une artiste que j’apprécie particulièrement. Je trouve toutes ses photos exceptionnelles. La façon qu’elle a de mettre en scène les enfants révèle une imagination débordante et nous transporte dans un monde féerique. Chaque page est plus originale et plus magique que la précédente. On se promène dans ce livre comme à travers un jardin et c’est avec regret que l’on arrive à la fin.

Le fait que ces photos représentent toutes des enfants est aussi un argument en faveur de mon choix car c’est un public qui me touche tout particulièrement. En effet je ne saurais pas décrire précisément pourquoi mais je me sens très à l’aise avec les petits. Prendre soin d’eux, pouvoir jouer avec eux est un vrai plaisir pour moi. J’ai de plus la chance d’avoir une famille nombreuse où les enfants ont une place très importante.

La photo que j’ai choisi pour illustrer cette œuvre me plait particulièrement car tout a l’air calme et l’on s’attend presque à voir des petites fées sortir de sous les feuilles pour transporter le bébé et le déposer peut-être chez ses futurs parents. Cette image illustre bien l’univers particulier dans lequel nous plonge Anne Geddes. Elle pousse notre imagination toujours plus loin pour nous pousser à voir ce à quoi on ne croit pas.

J’espère avoir réussi à vous convaincre de vous intéresser un peu à cette artiste qui gagne à être connue. Son travail est exceptionnelle et elle a fait de nombreux autres albums photos tous plus beaux les uns que les autres et qui vous permettront si vous avez un peu de temps de vous évader dans un autre monde.

Publié dans formation, francais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article